Théâtre: la décennie noire et la qualité des pièces, parmi les causes de la défection du public

Évaluer cet élément
(0 Votes)

TIZI-OUZOU - La décennie noire et la qualité de certaines pièces produites dernièrement sont parmi les "principales causes de défection du public" du quatrième art, ont soutenu dimanche lors d'une rencontre à Tizi-Ouzou des hommes de théâtre.

Participants à une table ronde ayant pour thème "comment reconquérir le public du théâtre", abritée par le théâtre régional Kateb Yacine de Tizi-Ouzou, partie organisatrice de la rencontre, Ait Aissi Hachimi, directeur de la conservation et des inventaires à l’Office national de gestion et d’exploitation des biens culturels protégés et ancien directeur de la culture, a observé qu’une "grande cassure" s’est produite entre le public et le théâtre durant la décennie noire suite au recul de l’activité culturelle.

Ce recul de l’activité culturelle en général et théâtrale en particulier durant cette période de décennie noire, a eu pour conséquence la désertion de salles de spectacles par le public qui était pourtant assez important durant les années 1960 et 1970, où le théâtre était une activité quotidienne et était ancré dans les mœurs de la société algérienne, a-t-il fait observer.

A ce propos, l’homme de théâtre Nourredine Ait Slimane a expliqué que s’agissant de la wilaya de Tizi-Ouzou, cette "interruption" de l’activité culturelle "a duré au-delà de la décennie noire puisqu’elle s’est prolongée de cinq (5) années de plus durant les événements du printemps noir (Avril 2001)".

"Aujourd’hui, et en raison de cette coupure dans l’activité culturelle, il y a des jeunes qui n’ont jamais été en contact avec l’activité culturelle et n’ont pas vu la moindre pièce théâtrale", a-t-il déploré.

En plus du "recul" de l’activité culturelle, l'intervenant a relevé que "la qualité de certaines pièces, produites par des associations de la wilaya n’ayant aucune formation en théâtre, est tellement médiocre qu’elle fait détourner le public du quatrième art".

Par ailleurs, la négligence des valeurs culturelles du public auquel la pièce s’adresse, lorsqu’il s’agit d’une adaptation, "ne suscite pas l’intérêt du spectateur qui ne sent pas concerné" par la représentation proposée.

Abordant d’autres causes suscitant la défection du public, M. Ait Slimane a indiqué que la programmation des représentations théâtrales pourrait en être une des causes. Il citera, à ce propos, la forte affluence des spectateurs durant le mois de Ramadhan, pour voir un spectacle que ce soit au niveau du chef lieu de wilaya que dans les villages ou les projections en soirées, en plein air, attirent foule, tous âge et sexe confondus.

Les participants à cette table ronde, à laquelle était présent le comédien Saïd Hilmi, ont préconisé, entre autres solutions pour tenter d’attirer et de reconquérir le public du quatrième art, l’enseignement de la dramaturgie comme matière dans le cursus scolaire, d’aller a la rencontre du public dans les villages, les écoles et l’université, l’organisation d’un festival du théâtre scolaire qui va susciter la compétition entre les établissements et prévoir des programmations en fonction de la disponibilité du public.

Le directeur du théâtre régional, Farid Mahiout, a, pour sa part, souligné le rôle "important" et "pertinent" des médias dans la communication culturelle, en faisant parvenir l’information au public.

Source: aps.dz - Mars 2016

Lu 3267 fois

Algérie - Biyouna : "Dansez, chantez, n'ayez pas peur, la vie est belle !"

1974 hits

ENTRETIEN-VIDÉO. Déjà sur scène avec "Mon cabaret", son dernier spectacle qu'elle compte jouer en Algérie, Biyouna s'est confiée au Point…

 from 0 votes

Le chanteur algérois Amar Ezzahi s'est éteint

1368 hits

La plus grande figure du chaâbi, Amar Ezzahi est décédé mercredi à l'âge de 75 ans.

3.38  from 13 votes

La Banque africaine de développement accorde un prêt de 990 millions de dollars à l’Algérie

854 hits

La Banque africaine de développement (BAD) a octroyé un prêt de 990 millions de dollars (900 millions d’euros) destiné au…

 from 0 votes

Diffusion des idées extrémistes sur internet punie de prison en Algérie

1248 hits

Les internautes Algériens sont désormais sujet á une surveillance concernant leurs posts sur le web. Cette loi planche précisément sur…

 from 0 votes

Cinémathèque Algérienne-Un acteur humilié pour avoi participé au festival de Cannes

3029 hits

Le réalisateur algérien Damien Ounouri a poussé ce dimanche un grand coup de gueule sur les réseaux sociaux. L’un des…

 from 0 votes

54e anniversaire de l'indépendance : Qu'avez-vous fait de l'Algérie ?

1213 hits

Le 54é anniversaire de l’indépendance surprend un État algérien est désarmé. Nous n’aurons pas su protéger l’indépendance des appétits de…

 from 0 votes

En Algérie, inquiétudes pour la liberté d'expression

1091 hits

Alger - Le directeur d'une chaîne de télévision et un producteur incarcérés, le rachat d'un important groupe de presse gelé…

 from 0 votes

Théâtre: la décennie noire et la qualité des pièces, parmi les causes de la défection du public

3268 hits

TIZI-OUZOU - La décennie noire et la qualité de certaines pièces produites dernièrement sont parmi les "principales causes de défection…

 from 0 votes

En Algérie, les milliardaires contrôlent l’information

2224 hits

Jamais les médias algériens n’ont été aussi monopolisés par le pouvoir de l’argent. De riches oligarques font et défont désormais…

 from 0 votes

L'Algérie veut punir le départ à l'étranger des aspirants jihadistes

2348 hits

En Algérie, un nouveau projet de loi prévoit de criminaliser le fait de partir à l'étranger pour participer à des…

 from 0 votes

Lectures Populaires

Recettes populaires

Blagues Populaires