Hallucinante l’intervention de l’ambassadeur de l’Algérie en France

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Dr. Badreddine Benyoussef Dr. Badreddine Benyoussef

Missoum SBIH, inamovible ambassadeur de l’Algérie en France, dont le fils a été impliqué dans le détournement de pas moins de 3200 milliards vient de répondre d’une manière claire et nette aux émeutes qui ont eu lieu en Algérie. Soit dit en passant, son fils coule des jours heureux en Espagne !...

 

C’est une réponse d’apparatchik patenté. A la question de Jean-Michel Apathie, sur les émeutes, il n’a rien trouvé à dire : « Quelles émeutes ??? ».

 

Lorsque Jean Michel Apathie fait référence aux répressions démesurées à l’encontre de la marche pacifique du 22 janvier  initiée par le RCD. On avait l’impression que sa langue fourchait et il n’a même pas osé prononcer les initiales de ce parti.

 

C’était une interview franchement surréaliste. On avait l’impression que ce monsieur vivait sur une autre planète. Et effectivement, si on se fie à son parcours, il n’en est pas loin.

 

Savez-vous que ce Monsieur se fout complètement des rares figures algériennes qui ont eu le tort de venir se soigner en France.

 

Admirez ce que Madame Fatma Ouzeguene, la compagne de lutte de Djamila Bouhired raconte à El Watan en 2009, ce n’est loin !...: « Djamila Bouhired s’est rendue effectivement en France pour des soins. Mais quelle fut sa déception lorsqu’elle fut hébergée dans un hôtel qui n’était pas digne de sa stature de moudjahida et non pas sur le plan du coût ou des étoiles… »

 

Admirons ce que nous dit également un autre lecteur dans un forum :

 

«  En vérité, nous dit notre lecteur, Missoum Sbih a été envoyé en France pour se faire soigner! C’est le contribuable algérien qui paye ? Le second souffle de M. Sbih vaut bien qu’on casse la tirelire diplomatique, non ? »

 

Et enfin, ce monsieur, âgé de plus 75ans, installé comme ambassadeur depuis le 07 novembre 2005, date à laquelle il a présenté les lettres de créance à M. Jacques Chirac, semble mépriser le peuple algérien. Il fait partie de ces apparatchiks qui n’ont pas compris que le cours de l’histoire a changé. Que veut-il ce monsieur, à le voir, on a l’impression qu’il n’a pas du tout envisager la mort dans son agenda…

 

Le plus hallucinant dans ce qu’il a déclaré à Jean-Michel Apathie, est le fait que les normes de la démocratie ne sont pas les mêmes dans tous le pays. Ah bon, c’est très intéressant Monsieur l’ambassadeur. Je vais juste vous rafraîchir la mémoire  et vous donner sans doute raison. Dans un pays démocratique comme la France, un juge surpris en pleine corruption est incarcéré dans l’heure. C’est ce qui s’est passé ce weekend de en France. Par contre, en Algérie, votre propre fils a plongé dans un scandale financier qui a fait perdre à l’Algérie 3200 milliards, lui par contre il peut couler des jours heureux en Espagne. 

Oui, Monsieur l’ambassadeur, la démocratie n’a pas la même signification dans les deux pays…

 

Comme je l’ai dit plusieurs fois : Vous pouvez tromper quelques personnes de temps en temps, mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde, tout le temps.

 

Je suis sûr d’une chose, c’est que vous paierez un jour pour l’ensemble de votre œuvre.

 

Benyoucef Badreddine, Janvier 2011


 

 

 

Lu 4534 fois
Dourou djawi y bakhar blad

Lectures Populaires

Recettes populaires

Blagues Populaires