samedi, juin 22, 2024
AccueilActualité AlgérienneAlgérie : les larmes de Belmadi

Algérie : les larmes de Belmadi

 

La scène est terrible. A l’issue de la défaite face au Cameroun (1-2, a.p.) ce mardi en barrage retour, synonyme de non-qualification de l’Algérie pour la Coupe du monde 2022, le sélectionneur des Fennecs, Djamel Belmadi, était abattu. Les deux genoux à terre, le vainqueur de la CAN 2019 n’a pu retenir ses larmes au coup de sifflet final et il a fallu plusieurs instants pour qu’il retrouve ses esprits.

Au-delà de la déception générée par le fait de ne pas avoir tenu sa promesse de qualification vis-à-vis du peuple algérien, le technicien est sans doute conscient que cette désillusion marque la fin d’une génération. Après le fiasco à la CAN 2021, il serait étonnant que l’homme de 46 ans poursuive sa mission à la tête des Fennecs…

On pensait avoir vu le dénouement le plus dingue de la journée après la victoire du Sénégal sur l’Egypte aux tirs aux buts. Mais c’était sans compter sur la rencontre entre le Cameroun et l’Algérie, en barrage de la Coupe du Monde ! Les deux équipes se sont livrées un énorme duel ce mardi soir, conclu dans les dernières minutes de la prolongation. Alors qu’Ahmed Touba pensait être le héros de la soirée lorsqu’il a trouvé la faille de la tête à la 118e minute de jeu, Karl Toko-Ekambi a surgi dans la surface à la dernière seconde (120e+4) pour offrir une qualification inespérée à son pays (2-2 sur les deux rencontres, mais qualification du Cameroun grâce à la règle du but à l’extérieur comptant double).

Avant cette fin de match folle, l’Algérie semblait pourtant bien lancée pour s’offrir une soirée bien plus tranquille. Partis avec un but d’avance après leur succès à l’aller (1 à 0), et jouant devant leur public, les Fennecs ont dominé les premières minutes de jeu. C’était pourtant Eric Choupo-Moting qui trouvait le premier le chemin des filets ce soir en marquant du droit suite à un gros cafouillage dans la surface de réparation (22e).

La suite ? Deux équipes voulant faire la différence, mais ne voulant pas non plus trop se découvrir de peur de se faire punir par un but en contre. Les Algériens étaient tout de même les plus entreprenants et il a fallu un grand André Onana dans les cages du Cameroun pour défendre les chances des Lions indomptables, notamment grâce à une double parade incroyable (68e).

Incapables de se départager, les deux équipes ont donc poussé le plaisir jusqu’aux prolongations, où l’Algérie a accentué encore sa domination. A l’agonie ou presque, le Cameroun a donc attendu d’être contraintde marquer pour jeter ses dernières forces dans la bataille et obtenir sa qualification grâce à Toko Ekambi et à la règle du but à l’extérieur comptant double.

algerie ameroune 1 -2

Le Cameroun est donc le 7e pays à se qualifier pour le Mondial ce soir, après le Maroc, le Sénégal, la Tunisie, le Ghana, la Pologne et le Porutgal.

Sources: lemonde.fr et AfrikFoot

ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -

POPULAIRE